La Toscane offre des paysages somptueux et des lumières bouleversantes, des fresques dans des églises perdues, des ruines partout à l’accroche du regard, des oliviers…. et des vignes à l’infini. Leonardo da Vinci qui y est né écrivit un jour « Je crois que les hommes qui naissent là où on fait les bons vins ont un grand bonheur. » La maison de son enfance à lui ne porte plus grand chose de sa mémoire, et le musée est désolant. Il faut oublier, ou ne pas oublier au contraire, et dans notre métier de muséographe faire de ce serrement de coeur éprouvé à Vinci le meilleur. Dans le présent des vignes la Toscane offre de très belles choses. De la Syrah qui ne nous a pas convaincue, notre coeur reste définitivement fidèle au talent d’une magicienne, mais les passions sont belles et les essais pleins d’en-vie ; du Sangiovese en revanche, pour la beauté de la violette, surtout ; des architectures remarquables, enfin, rassemblées par un label « Toscana Wine Architecture », avec de très belles réussites, petites et grandes, mais oui, de très belles réussites portées là aussi par un souci de « durabilité » et pour le Castello di Ama, une façon de mêler les créations artistiques qui en font un lieu enchanteur.