Entrer à pas feutrés, s’infiltrer dans le silence des ateliers, écouter la voix des toiles, laisser s’imprimer le goût de la gouache en bordure d’image…
Le métier de muséographe offre des moments privilégiés, comme entrer dans l’intimité des artistes. Etre est alors le maître mot : juste être, et écouter de regard la part créative, ce qui reste après la toile finie, la vibration silencieuse qui ravive le geste par lequel l’oeuvre est un jour advenue, là.